Quel plaisir de préparer un délicieux dîner avec des éléments de votre jardin, tout en découvrant les saveurs uniques qui sont le miroir de la générosité de notre planète ! De ce fait, choisir de produire une portion de son repas avec des aliments cultivé nous-même procure beaucoup de satisfaction, en plus de vous fournir des aliments sains et plus nutritifs que ceux que vous pourriez acheter dans le commerce !

Qu’est-ce que la permaculture ?

C’est un concept et un mode de vie qui se distingue de la structure actuelle. L’idée est de ne plus introduire de produits chimiques dans les écosystèmes naturels, mais plutôt d’harmoniser notre vie et nos activités humaines avec la nature. Il ne s’agit pas de laisser la nature faire, mais de la réguler passivement afin de permettre à sa productivité naturelle de s’épanouir. Il s’agit d’une méthode permettant de réduire l’influence négative de l’homme sur l’environnement. Tout ne pousse pas à tous les endroits, l’objectif est donc de laisser la nature pousser où elle veut, de la ramener à son emplacement d’origine et de transférer sa production là où elle est le plus nécessaire… Consommer moins nous permettra de partager correctement les excédents et d’éviter de réclamer à notre planète plus que ce qu’elle est capable de nous fournir en retour.

Les conseils et astuces

Ce type de potager est créé en combinant diverses espèces de légumes et de fruits. Quelle que soit la taille de votre jardin, il est tout à fait possible d’y intégrer les mêmes principes afin de le transformer en un écosystème naturel et éthique. Il est également nécessaire d’avoir des semences de bonne qualité, avec internet, il existe de nombreuses boutiques spécialisées dans la vente de semences en ligne, alors n’hésitez pas y jeter un œil.

Conseil 1 : Étudier, observer/comprendre

Il existe de multiple concepts fondamentaux de la permaculture à garder à l’esprit lors de la conception d’un espace aussi robuste que possible face aux éléments. Cependant, l’un d’entre eux est absolument nécessaire. L’observation est le premier précepte de la permaculture. L’observation est le concept indispensable de la permaculture, et c’est par elle que découlent pratiquement tous les autres.

En termes de permaculture, l’observation et la compréhension sont les piliers de la discipline. C’est par l’observation que vous obtiendrez le plus d’informations sur votre jardin ou votre ferme. Ensuite, vous serez en mesure d’interagir avec votre environnement. Les principes primordiaux du jardinage au naturel, que ce soit via l’utilisation de la permaculture ou non, consistent à prendre le temps d’étudier son jardin et ainsi, être capable de comprendre ce qui s’y passe avant de tenter d’intervenir ou de changer quoi que ce soit.

Des pucerons ont été trouvés sur l’une de vos plantes dans le jardin ? Cherchez un petit groupe de coccinelles. Elles seront bien plus efficaces pour régler le problème que toute intervention chimique ou humaine. Cela peut prendre un certain temps, mais c’est merveilleux d’évacuer les soucis et de laisser la Nature s’occuper de toutes ces choses pour vous pendant votre absence.

Conseil 2 : Que puis-je planter ?

Les plantes aromatiques comme le persil, le romarin, la lavande, le thym, la coriandre, l’origan et d’autres plantes similaires peuvent être plantées vers les extrémités de la bordure. En revanche, faites attention à la menthe, qui a tendance à devenir envahissante très rapidement ! Je vous recommande également de planter des fleurs dans votre potager, comme des capucines, qui attireront les insectes pollinisateurs et éloigneront les parasites de vos légumes. De plus, cela rend votre potager encore plus attrayant ! 

Les carottes et les laitues doivent être plantées en bordure, tandis que les haricots, les tomates et les courgettes doivent être plantés au centre. Les pommes de terre peuvent être cultivées à peu près n’importe où. Il est aussi crucial de penser à mélanger les espèces à cycle court et à cycle long dans votre jardin lors de sa conception. Ceci afin d’éviter d’épuiser la terre et de permettre un rendement plus élevé. Si vous ne plantez que des plantes qui se développent rapidement à un seul endroit, le sol ne sera plus nourri ni protégé des parasites.

Conseil 3 : Choisir l’emplacement

Comme nous l’avons déjà expliqué, l’un des principaux concepts de la permaculture est l’observation du milieu environnant. Il est essentiel de prêter une attention particulière à l’exposition solaire de la parcelle, ainsi qu’à l’existence de couloirs de vent, afin que les plantes puissent s’épanouir pleinement. 

L’idéal est de surveiller votre jardin pendant un an. En effet, la course du soleil sera différente en hiver et en été. Les ombres créées par vos structures ou vos arbres sur votre parcelle changeront en conséquence. Il en va de même pour le vent, qui varie potentiellement en fonction de la saison. Par la suite, vous pouvez utiliser ces informations pour choisir l’endroit idéal.

Esquissez sur une feuille de papier les grandes lignes d’un plan d’orientation pour votre futur potager. Chaque ombre et chaque couloir de vent peuvent être annotés de cette manière, ce qui vous aidera à vous organiser pour la suite. Une fois tous les éléments identifiés, vous pouvez commencer à réfléchir à des contre-mesures. Par exemple, il est tout à fait possible de planter une haie au nord de votre potager pour minimiser la quantité de vent d’hiver qui pénètre dans le jardin.

Conseil 4 : La superficie du jardin

Si vous résidez en ville, ne vous inquiétez pas, il est toujours possible de pratiquer la permaculture. En effet, vous pouvez planter dans des pots, ou si vous avez plus de surface, vous pouvez planter dans des parcelles de légumes. Comme indiqué précédemment, la permaculture est avant tout une philosophie de vie.

Conseil 5 : Associez des plantes et des cultures complémentaires

L’objectif est de placer chaque élément à l’endroit le plus approprié pour lui afin de minimiser le gaspillage et de maximiser les avantages des caractéristiques de chaque élément. En effet, en permaculture, il existe des alliances végétales efficaces qui permettent aux plantes de se défendre mutuellement contre les maladies, les parasites et les ravageurs tout en favorisant leur propre croissance.

Vous pouvez également aimer :